Overzicht

Migration et emballages

Les matériaux et objets, destinés à entrer en contact avec les denrées alimentaires, doivent satisfaire certaines lois et certains règlements nationaux et européens.
L’IBE fournit des conseils sur la loi et réalise des test sur tous les matériaux de contact (emballages, ustensiles de cuisine, pièces de machines de l’industrie alimentaire et…)

Nos services
Le règlement CE No 1935/2004 a pour principe de base que tous les matériaux et objets destinés à entrer en contact, directement ou indirectement, avec des denrées alimentaires doivent être suffisamment inertes pour ne pas céder à ces denrées des constituants en une quantité susceptible de
- présenter un danger pour la santé humaine,
- d’entraîner une modification inacceptable de la composition des aliments
- ou d’altérer leurs caractères organoleptiques (goût, odeur, couleur…).
Afin de démontrer qu’ils sont en conformité avec la loi, ces matériaux doivent être soumis à des tests.
L’Institut Belge de l’Emballage (IBE) est accrédité pour effectuer des tests de migration globale (dont les résultats informent  sur l’inertie des matériaux) et exécute des tests Robinson (qui permettent d’apprécier l’odeur et/ou le goût). En outre, l’IBE a des partenariats avec plusieurs laboratoires pour effectuer d'autres analyses.

Conseils
L’IBE suit de près les nouveaux développements concernant la législation européenne pour les matériaux en plastique et autres, destinés à entrer en contact avec des denrées alimentaires. L'Institut a de l'expérience dans l'interprétation de la loi et sait comment mettre en œuvre cette législation sur les matériaux pour contact alimentaire.
L’IBE appuie la préparation des programmes de test en relation avec l’application des matériaux destinés au contact alimentaire et aide dans l’évaluation de la “Déclaration de Conformité” ou de n’importe quel autre document.

  • Essais de migration

    En fonction de la réelle application du matériau, les tests de migration sont effectués avec differents simulants et sous différentes conditions de contact,.
    Le règlement UE No 10/2011 et ses amendements décrivent les simulants et les conditions de contact pour les plastiques.
    - Simulant A :  Ethanol (10 %)
    - Simulant B :  Acide acétique (3 %)
    - Simulant C :  Ethanol (20 %)
    - Simulant D1 :  Ethanol (50 %)
    - Simulant D2 :  huile végétale (huile d’olive)
    - Simulant E :  MPPO (Tenax  )
    - Les simulants alternatifs pour le simulant D2 :  Ethanol (95 %) et iso-octane.
    Les mêmes simulants et les mêmes conditions de test sont d’application pour les non-plastiques, tels le papier, le carton, le métal, les couches de revêtement, le caoutchouc, le silicon et …

    Selon le règlement 10/2011, les températures de contact sont déterminées sur base de l’approche du scénario le plus défavorable; ils varient de 5°C (température du réfrigérateur) à 175°C (pour les températures comprises entre 150°C et 175°C) ou la température à la surface du produit alimentaire. Les temps de contact ont été définis de la même manière; traditionnellement, ils varient entre 5 minutes et 10 jours.

  • Essais de migration globale

    La migration globale donne un aperçu de l'inertie d'un matériau de contact. Toutes les substances qui migrent sont mesurées en même temps. Le seuil maximal est de 10 mg par dm2 de matériau ou de 60 mg par kg de denrée.
    L’IBE est accrédité pour effectuer des tests de migration globale avec tous les simulants (BELAC Nr. 282-TEST).
    Pour la détermination de la valeur de migration globale on fait appel à la norme européenne EN 1186.

  • Essais de migration spécifique

    La migration spécifique concerne des substances individuelles, qui migrent du matériau de contact vers l’aliment. L’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) a défini des valeurs seuils pour plusieurs substances (les limites de migration spécifique, les restrictions pour groupes, …).
    Les substances à étudier dans les tests de migration spécifique sont fixées à l’avance. En fonction des substances plusieurs méthodes d’analyse sont appliquées.
    Les tests de migration spécifique sont effectués conformément à la norme européenne EN 13130.

  • Déterminations de résidus

    Les législations nationales et internationales concernant l’alimentarité des matériaux en contact limitent les taux de certaines substances chimiques (p.e. le monomère de chlorure de vinyle).
    Les concentrations résiduelles de ces substances doivent être controllées.

  • Déterminations des teneurs en métaux

    La Directive 94/62/CE relative aux emballages et aux déchets d'emballages et ses amendements stipulent que la somme des niveaux de concentration en plomb, cadmium, mercure et chrome hexavalent présents dans l'emballage ou dans ses éléments ne dépassera pas 100 ppm en poids.
    Les concentrations de ces métaux dans les matériaux d’emballage ainsi que dans d’autres matières peuvent être déterminées.

  • Test organoleptique

    Le test Robinson

    • Le test Robinson est considéré comme la méthode d’analyse sensorielle la plus appropriée pour évaluer l’effet d’un matériau d’emballage sur la qualité organoleptique des denrées.
    • Dans le test Robinson un panel évalue les différences en goût du chocolat au lait, causées par le matériau d'emballage.
    • L’IBE effectue les tests Robinson suivant les Analytical Methods [1964] of the Office International du Cacao et du Chocolat (Transfer of packaging odours to cocoa and chocolate products, according to L. Robinson). La même méthode est également décrite dans la norme européenne EN 1230-2.

    Le test triangulaire

    • Un test triangulaire permet de vérifier s’il existe une différence significative de goût entre deux aliments. Le test vise seulement l’identification d’une différence en goût, le teste ne vise nullement une classification en qualité du goût.

  • Autres

    L’IBE a la capacité d'offrir de nombreuses autres analyses, qui peuvent être liées aux besoins spécifiques des matériaux à évaluer (p.e. les huiles minérales).